[Visiteur] > Accueil > La Flore > Fleurs sauvages > Renonculacées

La Nigelle de Damas
Nigella damascena
Taxon 109625

02.06.2017 | Agnès PM

 

La nigelle de Damas (Nigella damascena L., 1753), communément appelée "cheveux de Vénus", "diable-dans-le-buisson" ou "Belle-aux-cheveux-dénoués", est une plante annuelle de la famille des Ranunculaceae, de moyenne taille, à feuilles aux segments très fins et aux fleurs d’un bleu très clair, rarement blanchâtres. Elle se développe dans les champs, les terrains vagues et rocailleux, les bords de route. Les graines de la nigelle de Damas – contrairement à celles de la nigelle cultivée – seraient toxiques.

A ne pas confondre avec la Nigelle de France (plante protégée) qui ne présente pas de longues bractées sous le calice.

Infos Isatis31 Milieu : friches, abords des habitations, talus Altitude : 150-400 Floraison : mai-juillet Rareté : assez commun

Description de Coste 93. – Nigella damascena L. – Nigelle de Damas, Barbe de Capucin, Patte d’araignée. – Tige de 20-40 cm, dressée, anguleuse, simple ou à rameaux dressés ; feuilles multifides, à lanières aiguës ; involucre semblable aux feuilles, entourant la fleur ; sépales ovales-lancéolés, à onglet plus court que le limbe ; anthères mutiques ; follicules soudés jusqu’au sommet et formant une capsule globuleuse, ballonnée, très lisse ; graines ridées en travers. Champs et côteaux, dans tout le midi, jusqu’à la Drôme, l’Aveyron et la Vendée. – Région méditerranéenne de l’Europe jusqu’à la Tauride ; Afrique septentrionale. = Juin-Juillet. – Cultivé dans les parterres. http://memo.botagora.fr/

Observations par période

J F M A M J J A S O N D 2017 Périodes d'observation - Total: 1
Nombre d'observations - Total en 2017: 1

La grille des périodes d'observation indique par une couleur plus ou moins soutenue le nombre d'observations répertoriées pour la période considérée.

Liste des observations

1786 - Nigelle de Damas

La Nigelle de Damas (500) - Champ sud Lycée, St Orens de Gameville
23.05.2017 - Agnès PM (Biodiv.Sone)

Complements

Sources et liens : http://memo.botagora.fr/