[Visiteur] > Accueil > La Faune > Insectes > Coléoptères

Le Criocère du lis
Lilioceris lilii
Taxon 241869

19.02.2017 | hélène

 

Le Criocère du lis est un coléoptère d’assez petite taille (8 à 10 mm), mais qui ne passe pas inaperçu avec sa livrée d’un rouge brillant. Seules la tête, les pattes et la face ventrale sont noires, ce qui le distingue de l’espèce voisine Crioceris merdigera, moins commune, qui elle est quasi intégralement rouge.

Cette couleur rouge-orangé se retrouve également sur les oeufs et les larves, du moins si l’on prend la peine de les nettoyer.

Car les jeunes larves de Criocère, comme beaucoup d’autres de la famille des Chrysomelidae, ont la curieuse habitude de se recouvrir de leurs excréments mélangés à un mucus brillant (d’où le nom très explicite de l’espèce merdigera...). Elles présentent ainsi un aspect noirâtre peu ragoûtant, mais on ignore le rôle exact de ce bouclier naturel : protection contre les prédateurs ? les rayons du soleil ? le déssèchement ? Les larves des derniers stades ne dissimulent plus leur couleur orangée, et ressemblent à de petites chenilles ventrues.

Quoi qu’il en soit, cet aspect peu esthétique est d’autant moins apprécié que ces bestioles fréquentent presque exclusivement les plus belles fleurs de nos jardins : les liliacées. Accessoirement, on peut aussi les trouver sur les Fritillaires. Elles n’ont pas leur pareil pour faire de la dentelle avec les feuilles de lis et transformer les boutons floraux en passoires. Les dégâts peuvent cependant être circonscrits en acceptant de leur laisser grignoter deux ou trois plants à l’écart des autres.

En Eurasie d’où elle est originaire, il est rare qu’elle défolie complètement une plante. Mais en Amérique du Nord où elle a été introduite, les dégâts peuvent être importants.

Il faut dire que l’animal se reproduit rapidement : la femelle peut pondre jusqu’à 450 oeufs en une saison, dissimulés le long de la nervure médiane au revers de la feuille de la plante-hôte. L’éclosion a lieu 6 jours après la ponte ; 3 à 4 semaines plus tard, les larves s’enfouissent dans le sol et se fabriquent un cocon composé de salive et de granules de terre. L’adulte ne vole qu’au printemps suivant mais dans les régions où le climat est favorable, il peut émerger en août et donner une seconde génération.

Observations par période

J F M A M J J A S O N D 2017 Périodes d'observation - Total: 1
Nombre d'observations - Total en 2017: 1

La grille des périodes d'observation indique par une couleur plus ou moins soutenue le nombre d'observations répertoriées pour la période considérée.

Liste des observations

1475 - Rouge sur vert

Le Criocère du lis (1) - rue du Bousquet, St Orens de Gameville
16.02.2017 - hélène (Biodiv.Sone)