[Visiteur] > Accueil > Les Milieux > Les Bois

Bois des Chanterelles

15.01.2022 | Pierre JOUFFRET

 

Le bois des Chanterelles est le plus grand bois de Saint-Orens avec une surface de presque 20 ha. Les parcelles privées sont en cours d’acquisition par la mairie.

Il y a 42 ans lors de la construction du lotissement des Chanterelles, le futur Bois des Chanterelles était une simple « friche agricole » parsemée de quelques rares arbres anciens (chênes en particulier mais aussi frênes), en limite des propriétés agricoles.
A partir de resemis naturels de ces arbres et de l’apport par le vent, les animaux...de graines venues d’ailleurs, le bois s’est constitué peu à peu.
C’est un bois jeune, conduit en libre évolution moyennement diversifié mais avec toutes les strates bien représentées permettant ainsi à une faune variée d’y être présente et de s’y développer.

Il existe au sein du bois un réseau assez complexe de chemins non balisés, plus ou moins étroits et peu à pas entretenus. L’un d’entre eux, en limite de Labège, est une servitude (réseau eaux pluviales ou usées) allant de la clairière EDF au lotissement des Vignes.
A l’est, le bois est bordé par le lac des Chanterelles avec derrière le lotissement des Chanterelles.
Les connexions avec d’autres milieux (vallée de l’Hers, de la Marcaissonne) demanderaient à être étudiées plus complètement mais apparaissent assez difficiles du fait de l’urbanisation. Néanmoins ce bois représente une réserve de biodiversité importante pour le milieu boisé de la commune.
Il a été classé en EBC (Espace Boisé Classé) ce qui lui garantit une protection importante vis à vis de déboisements, de changements d’affectation.

Le bois des Chanterelles a maintenant l’aspect d’un véritable bois avec ses différente strates (buissonnante, arbustive et arborée).
• La strate buissonnante est dense à très dense (ronces, prunelliers, fusains d’Europe, chèvrefeuilles, quelques houx fragon...) ce qui est très favorable à toute une faune ( passereaux, petits mammifères mais aussi sangliers…).
• La strate arbustive est aussi bien développée : elle comporte beaucoup de prunelliers, quelques alisiers, des ormes, des aubépines.
• La strate arborée est constituée essentiellement de chênes (pubescents pour la plupart mais avec sans doute quelques hybrides avec d’autres espèces de chênes) et de frênes oxyphiles, donc des arbres autochtones bien adaptés aux conditions locales. Il est intéressant de remarquer qu’il y a des petits secteurs avec essentiellement des chênes et d’autres avec uniquement des frênes…conséquence de la jeunesse de la forêt moins diversifiée globalement et localement qu’un bois ancien.
Les arbres anciens sont intéressants de par leur aspect mais aussi parce qu’ils portent des branches mortes, des troncs avec des cavités…potentiellement très favorables à des oiseaux cavernicoles (pics, sittelles…).
A noter la présence de quelques arbres que l’on peut qualifier de remarquables (certains vieux chênes aux formes remarquables, un chêne vert bien développé…sans doute, résultat d’une plantation volontaire).

Le bois constitue un refuge pour une faune assez variée, en particulier avicole, mésanges diverses, geais, pics divers, sittelles, loriot …) Les mammifères sont également bien présents dans ce bois : renards, chevreuils, lapins, écureuils et pipistrelles (chauves-souris protégées). Les sangliers sont fréquents (empreintes et traces de sangliers venant se frotter contre les arbres après s’être roulés dans la boue en bord de lac). La proximité du lac est certainement favorable (pipistrelles chassent les insectes au-dessus de l’eau) à la biodiversité du bois.

Observations d'espèces par période

J F M A M J J A S O N D 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022 Périodes d'observation - Total: 72
0 10 20 30 40 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022 Nombre d'observations - Total 72

La grille des périodes d'observation indique par une couleur plus ou moins soutenue le nombre d'observations répertoriées pour la période considérée.

Liste des observations

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8

Trier: par numéro | par date

Des coléoptères affairés
4431 - Des coléoptères affairés

Byturus ochraceus : 1 - Rue des Chanterelles, Saint-Orens-de-Gameville
17.04.2022 - Michel SARRAILH (Biodiv.Sone, espèce)

discrète
4400 - discrète

Fragon petit houx - bois des chanterelles, Saint-Orens-de-Gameville
10.04.2022 - Boutié Hélène (Biodiv.Sone, espèce)

Des crosses soyeuses
4394 - Des crosses soyeuses

Polystic à soies - Rue des Chanterelles, Saint-Orens-de-Gameville
08.04.2022 - Pierre JOUFFRET (Biodiv.Sone, espèce)

Les crosses se déplient
4393 - Les crosses se déplient

Asplénie noire - Rue des Chanterelles, Saint-Orens-de-Gameville
08.04.2022 - Pierre JOUFFRET (Biodiv.Sone, espèce)

Des lobes à bout arrondi
4391 - Des lobes à bout arrondi

Erable champêtre - Impasse des Raisins, Saint-Orens-de-Gameville
08.04.2022 - Pierre JOUFFRET (Biodiv.Sone, espèce)

Droit comme un Noisetier
4388 - Droit comme un Noisetier

Noisetier - Bois des Chanterelles, Saint-Orens-de-Gameville
08.04.2022 - Pierre JOUFFRET (Biodiv.Sone, espèce)

Violettes en sous-bois
4380 - Violettes en sous-bois

Violette de Rivin - Bois des Chanterelles, Saint-Orens-de-Gameville
08.04.2022 - Pierre JOUFFRET (Biodiv.Sone, espèce)

De branche en branche
4379 - De branche en branche

Ecureuil roux - Rue des Chanterelles, Saint-Orens-de-Gameville
08.04.2022 - Pierre JOUFFRET (Biodiv.Sone, espèce)

Un second chêne vert au bois des Chanterelles
4372 - Un second chêne vert au bois des Chanterelles

Chêne vert - Impasse des Raisins, Saint-Orens-de-Gameville
04.04.2022 - Pierre JOUFFRET (Biodiv.Sone, espèce)

Des feuilles en forme de coeur
4288 - Des feuilles en forme de coeur

Ficaire - Impasse des Raisins, Saint-Orens-de-Gameville
19.03.2022 - Pierre JOUFFRET (Biodiv.Sone, espèce)

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8