[Visiteur] > Accueil > La Faune > Insectes > Diptères : Mouches, Moustiques, Tipules...

Grand bombyle

Bombylius major
INPN: Animalia / Arthropodes / Insectes / taxon 224756

02.11.2016 | Hélène LAVIRON | Répartition Biodiv

 

Description

A première vue, il a tout d’un bourdon : corps trapu et très velu, vol vrombissant. D’où son nom : Bombylius (= qui bourdonne) major (= grand). Lorsque l’on aperçoit sa longue trompe noire rectiligne, on se demande avec appréhension s’il ne s’agit pas d’un moustique obèse et donc très glouton. Ce qui est moins faux que la première hypothèse, car comme les moustiques, notre bombyle est un diptère, c’est à dire qu’il ne possède qu’une paire d’ailes, les ailes postérieures étant réduites à de petites haltères, camouflées dans sa toison.

Cette mouche, donc, est une adepte du vol stationnaire, comme les syrphes, et ne s’arrête pas de battre des ailes même lorsqu’elle butine une fleur, sur laquelle elle pose pourtant ses très longues pattes.
Lorsqu’elle se décide à prendre un moment de repos, on peut remarquer ses ailes antérieures partiellement colorées en noir, la trompe noire pointée vers l’avant, presque aussi longue que le corps ( 8 à 12 mm). Et si elle nous laisse le temps de sortir une loupe, en observant ses gros yeux de mouche on saura si c’est un mâle (yeux contigus) ou une femelle (yeux écartés).

Biologie

Les bombyles adultes s’observent dès le mois de mars et jusqu’en juin, butinant de fleur en fleur pour en aspirer le nectar. Leur longue trompe, qu’ils peuvent placer en avant, en dessous, ou en position intermédiaire, leur permet d’exploiter les corolles les plus profondes, quelle que soit leur orientation. Ce sont donc de bons pollinisateurs.

Les larves sont nettement moins inoffensives : elles se développent en parasites dans les galeries souterraines d’abeilles solitaires ou de bourdons. Pour pondre dans ces nids sans se faire piquer par leurs propriétaires, les femelles mettent du sable dans l’extrémité de leur abdomen, recouvrent leurs oeufs gluants avec ce sable et pondent en volant à l’entrée du nid. En sortant de l’oeuf, la larve entre dans le nid où elle mange toutes les réserves de nourriture (pollen et nectar) et finit par dévorer la larve de l’abeille. Elle passe l’hiver dans le nid et en émerge au printemps suivant.

Observations par période

J F M A M J J A S O N D 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 Périodes d'observation - Total: 4
0 1 2 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 Nombre d'observations - Total 4

La grille des périodes d'observation indique par une couleur plus ou moins soutenue le nombre d'observations répertoriées pour la période considérée.

Liste des observations

Trier: par numéro | par date

vol stationnaire
3280 - vol stationnaire

Grand bombyle : 1 - Bord de Marcaissonne, Saint-Orens-de-Gameville
05.03.2021 - YvesL (Biodiv.Sone)

Un drone naturel
3256 - Un drone naturel

Grand bombyle : 4 - Bois de Tachou, Saint-Orens-de-Gameville
01.03.2021 - Babette NAVARRA (Biodiv.Sone)

1588 - Grand bombyle mâle (Bombylius major)

Grand bombyle : 1 - Chemin de la Martine, St Orens de Gameville
16.04.2017 - HaleBopp (Biodiv.Sone)

739 - Drôle de mouche

Grand bombyle : 1 - 16 rue du Collège, Saint-Orens-de-Gameville, St Orens de Gameville
12.09.2015 - Hélène LAVIRON (Biodiv.Sone)