[Visiteur] > Accueil > La Faune > Insectes > Hyménoptères

Bourdon des champs

Bombus pascuorum
INPN: Animalia / Arthropodes / Insectes / taxon 53099

22.01.2017 | Babette NAVARRA, Hélène LAVIRON | Répartition Biodiv

 

Description

Bombus pascuorum est un bourdon de taille relativement petite : 9 à 15 mm pour les ouvrières, 12 à 14 mm pour les mâles, et 15 à 18 mm pour la reine.

La couleur de leurs poils varie entre jaune et rouge ou brun et ils ont une bande grise ou noire au niveau du ventre
On le repère facilement dans la végétation grâce à sa toison d’un jaune orangé sur le thorax et les derniers segments abdominaux. Les quatre premiers segments de l’abdomen sont plus sombres, d’un gris foncé.

Cette espèce possède une langue très longue qui lui permet d’aspirer le nectar même dans des fleurs à corolle profonde. Reines et ouvrières récoltent aussi du pollen, qu’elles transportent comme les abeilles domestiques, sur les corbeilles à pollen situées sur les tibias de leurs pattes postérieures.

Biologie :

Le bourdon des champs est répandu partout en Europe et est l’une des plus fréquentes espèces de bourdons. Ceci est surtout attribué à sa capacité excellente de s’adapter et la grande variabilité de plantes qu’il butine.

En tant qu’ubiquiste, qui peut vivre dans de nombreux habitats différents, le bourdon des champs peut être observé non seulement dans les forêts, mais aussi dans les prés, les prairies, les talus et les fossés. De plus, il suit les cultures de l’Homme et se trouve aussi dans les parcs et les jardins.

Le bourdon des champs fréquente les milieux à végétation assez basse et les lisières. On peut le voir voler de mars à octobre, voire novembre, ce qui fait de lui un pollinisateur précieux pour les espèces à floraison précoce ou tardive.

Il niche en colonies pouvant atteindre 130 à 150 individus dans des trous du sol, sous du bois mort ou de grosses touffes d’herbe, parfois dans un nichoir à oiseaux.

Contrairement à celles des abeilles domestiques, ces colonies ne sont pas pérennes : au début de la saison, la reine engendre des ouvrières impropres à la reproduction. Celles-ci vont l’aider à agrandir le nid et à nourrir d’autres larves. Des mâles et des femelles fertiles naissent à partir de juillet-août. La vieille reine meurt en septembre-octobre et la colonie périclite. Seules quelques jeunes reines, fécondées, hivernent et refondent de nouvelles colonies au printemps

Observations par période

J F M A M J J A S O N D 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022 Périodes d'observation - Total: 5
0 1 2 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022 Nombre d'observations - Total 5

La grille des périodes d'observation indique par une couleur plus ou moins soutenue le nombre d'observations répertoriées pour la période considérée.

Liste des observations

Trier: par numéro | par date

Un peu d'acrobatie dans les Consoudes
4335 - Un peu d’acrobatie dans les Consoudes

Bourdon des champs : 1 - Allée des Roitelets, Saint-Orens-de-Gameville
25.03.2022 - Pierre JOUFFRET (Biodiv.Sone)

Bourdon des champs
4296 - Bourdon des champs

Bourdon des champs : 1 - Rue des Chanterelles, Saint-Orens-de-Gameville
21.03.2022 - Michel SARRAILH (Biodiv.Sone)

1547 - Bourdon des champs femelle (Bombus pascuorum)

Bourdon des champs : 2 - Bords de Saune, St Orens de Gameville
18.03.2017 - HaleBopp (Biodiv.Sone)

1511 - Bourdon des champs femelle (Bombus pascuorum)

Bourdon des champs : 1 - Querqueille, St Orens de Gameville
16.03.2017 - HaleBopp (Biodiv.Sone)

571 - Bourdon attiré par la lavande

Bourdon des champs : 2 - 16 av de Gameville St Orens, St Orens de Gameville
19.06.2015 - francoishulot (Biodiv.Sone)