[Visiteur] > Accueil > La Faune > Insectes > Hémiptères (Punaises, Cigales)

Nèpe cendrée

Nepa cinerea
INPN: Animalia / Arthropodes / Insectes / taxon 51866

29.03.2024 | Hélène LAVIRON | Répartition Biodiv

 

Description

La Nèpe cendrée (Nepa cinerea) est une punaise aquatique de grande taille (20 à 25 mm), de couleur brune ou grisâtre, qui vit sous la surface de l’eau. Contrairement aux Notonectes, la Nèpe ne possède pas de pattes adaptées à la nage : les puissantes pattes antérieures sont ravisseuses, avec le tibia qui se replie sur le fémur, et les pattes médianes et postérieures lui permettent principalement de se déplacer au fond de l’eau.
La tête, petite et fortement enclavée dans le bord antérieur du thorax, porte un rostre assez court et segmenté, deux petits yeux proéminents mais pas d’ocelles, et des antennes courtes dissimulées dans des fossettes entre la tête et le thorax.
Comme les autres punaises aquatiques, la Nèpe respire l’air ambiant et doit donc remonter régulièrement en surface pour respirer ; la prise d’air se fait l’intermédiaire d’un long siphon caudal qui conduit l’air directement aux trachées, la punaise restant immergée sous la surface. L’air est stocké entre les ailes et l’abdomen par des poils hydrofuges. Elle peut ainsi respirer assez longtemps même totalement immergée, y compris sous la glace, en hiver, en cherchant les bulles d’air.

Enfin, la Nèpe possède des ailes aptes au vol, mais elle les utilise rarement : s’envoler est une opération assez laborieuse puisqu’elle doit sortir de l’eau, essuyer au maximum son corps avec ses pattes arrière, chercher un endroit ensoleillé pour achever son séchage, faire des mouvements de pompe avec son abdomen pour se réchauffer avant de pouvoir ouvrir ses ailes et s’élever dans les airs. Le vol lui permet de changer de plan d’eau.

Biologie – écologie

On rencontre la nèpe dans les étangs et petites étendues d’eau douce peu profonde, mais aussi dans des cours d’eau calmes et des canaux. Elle préfère les milieux ombragés, avec une végétation modérément dense et des branches submergées.

La Nèpe est une prédatrice qui se nourrit principalement d’invertébrés aquatiques (vers, insectes adultes ou larves, petits crustacés), mais elle peut aussi se saisir d’alevins. Sa capacité à manger des larves de moustiques fait d’elle un potentiel moyen de lutte biologique contre ceux-ci. Elle chasse à l’affût, immobile, sa couleur lui permettant de passer inaperçue dans les zones vaseuses encombrées de débris végétaux qu’elle affectionne. Quand une proie passe à sa portée, elle l’attrape avec ses pattes antérieures, la pique avec son rostre, lui injectant une salive toxique et digestive, qui lui permet ensuite d’aspirer les sucs digérés.
Si elle est saisie, la Nèpe peut infliger une piqûre douloureuse, similaire à celle d’une guêpe, mais durant moins longtemps.

Les Nèpes adultes peuvent se rencontrer toute l’année. La reproduction a lieu au printemps. Après l’accouplement, la femelle accroche ses œufs à des plantes aquatiques près de la surface. Ils respirent grâce à des sortes de filaments. Les juvéniles ressemblent aux adultes, mais n’ont pas d’ailes ni de siphon respiratoire, qui apparaissent à la dernière mue, au stade adulte.

Observations par période

J F M A M J J A S O N D 2024 Nèpe cendrée - Total: 2 observations 2 3 4 1 2

Liste des observations

Trier: par numéro | par date

Camouflage presque parfait
6723 - Camouflage presque parfait

Nèpe cendrée : 2 - Allée de la Clairière, Saint-Orens-de-Gameville
18.06.2024 - Hélène LAVIRON (Biodiv.Sone)

Prédatrices aquatiques
6332 - Prédatrices aquatiques

Nèpe cendrée : 4 - Allée de la Clairière, Saint-Orens-de-Gameville
17.03.2024 - Hélène LAVIRON (Biodiv.Sone)

Complements

Sources et liens :
https://fr.wikipedia.org/wiki/N%C3%A8pe

Photo d’illustration : Bernard LAVIRON pour SONE