[Visiteur] > Accueil > La Faune > Oiseaux > Non Passereaux

Héron pourpré

Ardea purpurea
INPN: Animalia / Chordés / Oiseaux / taxon 2508

13.04.2022 | Hélène LAVIRON | Répartition Biodiv

 

Le héron pourpré Ardea purpurea est un grand héron que l’on peut confondre de prime abord avec son cousin le héron cendré, mais qui s’en distingue assez facilement.

Il est moins robsute, avec une silhouette plus svelte et plus anguleuse, et de taille un peu inférieure (70 à 90 cm de long, cou étendu, et 120 à 140 cm d’envergure).
Mais surtout son plumage est plus sombre : le dessus est gris foncé, avec des couvertures alaires nuancées de lilas-brun, surtout chez la femelle. Les côtés de la tête et le cou sont d’un brun -roux chaud, avec de nettes rayures noires. La calotte et les longues plumes de la crête sont noires. Le bec jaune est plus long et plus mince que chez le héron cendré. Enfin, le héron pourpré a des doigts plus longs que chez les autres hérons, qui lui permettent de marcher sur la végétation flotttante.

C’est une espèce migratrice, présente chez nous d’avril à octobre, et hivernant en Afrique tropicale. Il affectionne les lacs et étangs peu profonds, bordés de roselières où il se nourrit en eau peu profonde de poissons, amphibiens, crustacés, insectes. Mais durant sa migration on peut le trouver dans des milieux plus ouverts.
C’est un pêcheur solitaire que l’on repère à sa silhouette très raide lorsqu’il est à l’affut, cou tendu au maximum, bec souvent relevé vers le haut.

Contrairement au héron cendré, qui niche dans les arbres, le héron pourpré bâtit son nid à faible hauteur dans la roselière ; c’’est une structure lâche à base de roseaux morts ou de brindilles. La ponte unique de 4 ou 5 œufs est déposée à partir du mois d’avril, les oeufs éclosent 25 à 30 jours plus tard et les jeunes s’envolent au bout de 50 jours supplémentaires.

Comme tous les hérons, le héron pourpré vole avec le cou replié en S et les pattes tendues vers l’arrière, d’un vol puissant et régulier, avec de lents battements d’aile.

C’est une espèce en régression ces dernières années, principalement en raison de la modification et de la disparitiion progressive de ses habitats, mais sans doute aussi de l’utisation de biocides, et du dérangement des colonies.

Observations par période

J F M A M J J A S O N D 2022 Périodes d'observation - Total: 1
Nombre d'observations - Total en 2022: 1

La grille des périodes d'observation indique par une couleur plus ou moins soutenue le nombre d'observations répertoriées pour la période considérée.

Liste des observations

Trier: par numéro | par date

Un cou de girafe
4361 - Un cou de girafe

Héron pourpré : 1 - Rue des Chanterelles, Saint-Orens-de-Gameville
04.04.2022 - Hélène LAVIRON (Biodiv.Sone)

Complements

Sources et liens :
INPN : https://inpn.mnhn.fr/espece/cd_nom/2508/tab/fiche

Oiseaux.net : oiseaux.net : https://www.oiseaux.net/oiseaux/heron.pourpre.html

Le Guide Ornitho (Svensson, Mullarney, Zetterström) Ed. Delachaux et Niestlé