[Visiteur] > Accueil > Le Recensement

Les larves de cétoine : des amies à protéger !

29.03.2019 | Pierre Jouffret

 

En vidant mon composteur, je trouve chaque année de plus en plus de larves de Cétoine dorée : une quinzaine cette année. Bien grasses, ayant 2 à 3 cm de long, de couleur blanc crème avec une ligne de petits points rouges, un abdomen bien renflé à l’extrémité, une tête assez petite et de petites pattes moins grandes que le corps...elles diffèrent des larves de hanneton (blanc jaunâtre, abdomen moins renflé, grosse tête et pattes plus grandes que le corps) que l’on ne retrouve d’ailleurs pas dans les composts.

Des adultes vert métallique

Si comme moi vous trouvez ces larves blanches de Cétoine, ayez le bon réflexe : ne les détruisez pas et remettez les tout simplement sur le haut de votre composteur. Elles y trouveront des végétaux à décomposer dont elles se régaleront avant de devenir un jour de splendides adultes aux reflets verts métalliques que vous aurez le plaisir d’observer broutant des fleurs de rosiers, de lilas, de seneçons…au printemps !

Reptation dorsale

Observez maintenant les larves que vous avez trouvées et que vous avez mises de côté, sur le sol, avant de les réintroduire dans le haut du composteur : vous verrez qu’elles se déplacent sur le dos, pattes en l’air par ondulation du corps : il est vrai que leur pattes sont assez petites...mais c’est vraiment étrange !

http://biodiv.sone.fr/spip.php?article83

Portfolio

Complements

Auteur de l’article :

Pierre Jouffret