[Visiteur] > Accueil > La Faune > Reptiles (Tortues - Lézards - Serpents)

La Tarente de Mauretanie

Tarentola mauritanica
INPN: Animalia / Chordés / Reptiles / taxon 77570

10.06.2016 | Babette NAVARRA | Répartition Biodiv

Descriptif et particularités

La tarente de Maurétanie est un gecko d’aspect trapu d’une quinzaine de centimètres, dont à peu près à la moitié pour la queue (LT 15 cm, LMC 8,6 cm).
La couleur du dessus peut être quasiment noire, ou d’un brun/gris très clair. La face ventrale est uniformément de couleur crème, voire jaune pâle. Son corps est recouvert de tubercules. Cette tarente possède des doigts et orteils élargis ayant 12 lamelles adhésives sous-digitales non divisées, qui lui permettent de grimper avec agilité même sur les surfaces lisses et les plafonds.

Habitat et écologie

Principalement nocturne, elle ne sort le jour que pour son insolation, en restant discrète, sa teinte s’assombrissant pour maximiser l’accumulation thermique.

Les tarentes sont des carnivores qui consomment les insectes et larves de taille adaptée, y compris les insectes volants, qu’ils chassent le plus souvent à l’affut, mais parfois de manière plus active en déambulant sur les murs des habitations. Les adultes peuvent parfois attraper de petits vertébrés (bébés lézards typiquement).

Répartition en Midi-Pyrénées

Originaire du Nord de l’Afrique, la tarente de Maurétanie est présente sur tout le pourtour ouest de la Méditerranée.

Introduite dans la région (Toulouse, Haute-Garonne) dans la fin des années 1980 (première observation dans des jardins du quartier saint Michel), elle s’étend depuis lors dans plusieurs quartiers de la ville rose. Bien que les causes de cette émergence de population toulousaine soient incertaines, plusieurs hypothèses sont possibles :

- L’implantation d’une population lors d’une période climatique favorable (déficit pluviométrique et température plus élevées) en provenance du pourtour méditerranéen.

- Le tourisme, cher aux toulousains sur le littoral du Languedoc-Roussillon et l’Espagne.

- Le transport de plantes ornementales (laurier rose, palmier, olivier).

Observations par période

J F M A M J J A S O N D 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022 Périodes d'observation - Total: 8
0 1 2 3 4 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022 Nombre d'observations - Total 8

La grille des périodes d'observation indique par une couleur plus ou moins soutenue le nombre d'observations répertoriées pour la période considérée.

Liste des observations

Trier: par numéro | par date

Gecko
4561 - Gecko

La Tarente de Mauretanie : 1 - Rue de la Chênaie, Saint-Orens-de-Gameville
14.05.2022 - Marie-Christine LERMUZEAUX (Biodiv.Sone)

Un jeune gecko
3137 - Un jeune gecko

La Tarente de Mauretanie : 1 - Rue du Bousquet, Saint-Orens-de-Gameville
08.11.2020 - Hélène LAVIRON (Biodiv.Sone)

Bien au chaud dans les rideaux
2737 - Bien au chaud dans les rideaux

La Tarente de Mauretanie : 1 - Rue de Firmis, Saint-Orens-de-Gameville
20.01.2020 - Pierre JOUFFRET (Biodiv.Sone)

Surprise derrière les volets
2248 - Surprise derrière les volets (2)

La Tarente de Mauretanie : 1 - Rue du Bousquet, Saint-Orens-de-Gameville
11.08.2018 - Hélène LAVIRON (Biodiv.Sone)

1361 - Jeune acrobate

La Tarente de Mauretanie : 1 - rue du Bousquet, St Orens de Gameville
03.11.2016 - Hélène LAVIRON (Biodiv.Sone)

1233 - Petit gecko ne deviendra pas grand

La Tarente de Mauretanie : 1 - rue du Bousquet, St Orens de Gameville
14.10.2016 - Hélène LAVIRON (Biodiv.Sone)

1188 - Lézards spéciaux

La Tarente de Mauretanie : 2 - rue du Bousquet, St Orens de Gameville
03.09.2016 - Hélène LAVIRON (Biodiv.Sone)

1101 - Bizarre, ce lézard...

La Tarente de Mauretanie : 1 - rue du Bousquet, St Orens de Gameville
09.06.2016 - Hélène LAVIRON (Biodiv.Sone)