[Visiteur] > Accueil > La Flore > Fleurs sauvages > Boraginacées

Pulmonaire spp

Pulmonaria spp
INPN: Plantae / Trachéophytes / Angiospermes / taxon 196936

24.03.2015 | Babette NAVARRA | Répartition Biodiv

 

La Théorie des signatures ou principe de signature est une méthode empirique d’observation du monde des plantes médicinales répandue en Europe, de l’Antiquité jusqu’au XVIIIe siècle, selon laquelle la forme et l’aspect des plantes est à rapprocher de leurs propriétés thérapeutiques. Elle repose sur le principe similia similibus curantur "les semblables soignent les semblables". Ce concept relevant de l’alchimie a été repris par de nombreux médecins, chirurgiens et botanistes. Elle fut professée par Théophraste, Otto Brunfels, Paracelse, Leonhart Fuchs, Giambattista della Porta ou Nicholas Culpeper.

Cette théorie constitue un élément important de la médecine médiévale.
Dioscoride est un des premiers à véhiculer cette idée, au Ier siècle av. J.-C. Il décrit notamment les effets de la pulmonaire dans le traitement des affections respiratoires, qu’il relie à l’aspect des feuilles, évoquant les alvéoles des poumon

Ce sont des plantes vivaces hautes de 15 à 50 cm, formant de petites colonies. C’est une espèce de demi-ombre. Elle pousse sur des sols profonds frais à humides. La floraison se déroule de mars à avril. Les feuilles sont couvertes de poils, vertes à taches blanches. Celles de la base sont lancéolées, pointues au sommet et arrondies à la base munie d’un pétiole, celles des tiges sont alternes, allongées et sessiles.

La tige est dressée, anguleuse, rameuse avec des poils rudes dans sa partie haute, et porte à son sommet les groupes de fleurs. Leur corolle est formée par 5 pétales soudés ensemble qui passent du rougeâtre, pourpre terne au bleu violacé, violet sale.

Les fleurs donnent naissance à 4 akènes arrondis. Le rhizome produit des touffes de feuilles après la floraison.

Il existe trois espèces de Pulmonaire en France :

La Pulmonaire officinale, n’est pas présente seulement dans le centre et le nord de la France.
La Pulmonaire à longues feuilles, assez rare.
La Pulmonaire affine, beaucoup plus commune dans le 31.

L’examen des feuilles permet de distinguer les deux dernières espèces.

Observations par période

J F M A M J J A S O N D 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022 Périodes d'observation - Total: 7
0 1 2 3 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022 Nombre d'observations - Total 7

La grille des périodes d'observation indique par une couleur plus ou moins soutenue le nombre d'observations répertoriées pour la période considérée.

Liste des observations

Trier: par numéro | par date

Camaïeu de violet
4176 - Camaïeu de violet

Pulmonaire spp : 1 - Rue de la Maymie, Saint-Orens-de-Gameville
22.02.2022 - Marie-Christine LERMUZEAUX (Biodiv.Sone)

1555 - La pulmonaire

Pulmonaire spp : 1 - Avenue du Lauragais, St Orens de Gameville
29.03.2017 - Agnès MESTRE (Biodiv.Sone)

962 - Pulmonaire

Pulmonaire spp : 100 - Ruisseau de Nicol, St Orens de Gameville
12.03.2016 - Agnès MESTRE (Biodiv.Sone)

948 - Respire !

Pulmonaire spp : 3 - Avenue du Lauragais, St Orens de Gameville
04.02.2016 - Agnès MESTRE (Biodiv.Sone)

471 - Poilue et colorée

Pulmonaire spp : 100 - Ruisseau de Nicol, St Orens de Gameville
10.04.2015 - Agnès MESTRE (Biodiv.Sone)

314 - signature de Paracelse : pulmonaire=poumon

Pulmonaire spp : 50 - Bois de Coustou, St Orens de Gameville
22.03.2015 - Babette NAVARRA (Biodiv.Sone)

Complements

Source : wikipedia.org

http://www.isatis31.botagora.fr/fr/eflore31.aspx#