[Visiteur] > Accueil > La Faune > Insectes > Diptères : Mouches, Moustiques, Tipules...

Physocephala vittata
Physocephala vittata
Taxon 23990

06.06.2020 | hélène

 

Physocephala vittata est une mouche de la famille des Conopidae, à la silhouette allongée. Elle mesure de 9 à 16 mm de long.

Avec son abdomen très rétréci à la base, alternant le rouge, le jaune et le noir, on pourrait la prendre pour une guêpe, en particulier pour celles du genre Gasteruption, qui comme elle se posent souvent avec l’abdomen redressé à la verticale. Mais ses ailes partiellement fumées sur leur partie antérieure.rappellent plutôt les bombyles, ou les mouches de la famille des Tachinidae.

Sa tête est indubitablement celle d’un diptère. Le front est brunâtre et la face jaune, sans rayures noires, ce qui la distingue d’espèces voisines. Les antennes noires sont rougeâtres près de leurs extrémités. La trompe est complètement noire.

Les pattes sont jaunes, teintées de rougeâtre sur les fémurs.

P. vittata adulte se nourrit exclusivement de nectar. On la rencontre sur les fleurs de mai à septembre. Mais comme les autres espèces de cette famille (*), c’est un parasitoïde : ses larves se développent à l’intérieur d’un autre insecte. Ses hôtes préférés sont les bourdons et abeilles, dont l’abeille domestique Apis mellifera.

La femelle fécondée de P. vittata attend sur la végétation les insectes en quête de nourriture et les attaque avec une frappe très rapide. Pour pouvoir déposer un oeuf sur sa victime qui se débat et possède un dangereux aiguillon, la mouche utilise une excroissance située sous son propre abdomen, faisant office de ventouse.

La larve se développe ensuite à l’intérieur de l’abdomen de l’hôte, consommant l’hémolymphe et les organes internes. L’insecte parasité meurt au cours du dernier stade larvaire du parasite. La larve se nymphose à l’intérieur de son hôte, et y passe l’hiver. De la dépouille desséchée, émerge enfin un Conopide imago au printemps suivant.

(*) Une autre espèce de cette famille, Conops fulvipes, a suscité de nombreux espoirs par sa capacité à parasiter le frelon asiatique Vespa velutina. Mais son efficacité s’est avérée limitée, en autres parce que sa période de vol ne coïncide pas avec celle des reines fondatrices.

Observations par période

J F M A M J J A S O N D 2020 Périodes d'observation - Total: 1
Nombre d'observations - Total en 2020: 1

La grille des périodes d'observation indique par une couleur plus ou moins soutenue le nombre d'observations répertoriées pour la période considérée.

Liste des observations

Mouche trompeuse
2908 - Mouche trompeuse

Physocephala vittata (1) - Avenue des Carabènes, Saint-Orens-de-Gameville
13.05.2020 - hélène (Biodiv.Sone)

Complements

Sources et liens :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Physo...

voir aussi : https://fr.wikipedia.org/wiki/Conopidae

Photo d’illustration : Hélène LAVIRON