[Visiteur] > Accueil > La Faune > Insectes > Hémiptères (Punaises, Cigales)

Le Tigre du platane
Corythucha ciliata
Taxon 237413

16.08.2018 | hélène

 

Le Tigre du platane (nom scientifique Corythucha ciliata) n’est pas un félin ! C’est une punaise de la famille des Tingidae.

Ces punaises de petite taille (maximum 6 mm pour les espèces de nos régions), aux couleurs peu voyantes, souvent à dominante fauve, passent souvent inaperçues.

Pourtant, vues de près, elles présentent un aspect original, avec en particulier une structure réticulée des hémélytres (ailes antérieures), et de certaines parties du pronotum (dessus du thorax), qui leur a valu le nom de “Punaises dentellières”. Les zones réticulées du pronotum présentent souvent des expansions lamellaires longitudinales, compliquées assez fréquemment par des excroissances en forme d’ampoules, de cones, de conques, et parfois de figures encore plus extravagantes.

Description

De petite taille (2 à 3 mm pour le corps, 3 à 4 mm au total), cette punaise se remarque par sa carapace entièrement réticulée sur le dessus (tête, pronotum, ailes antérieures) de couleur blanche, excepté une tache sombre sur chaque hémélytre et sur le pronotum. En dessous, le corps, lui, est tout noir. Antennes et pattes sont hérissées de poils.

Biologie

Comme son nom vernaculaire l’indique, cette punaise se nourrit des feuilles de platane, qu’elle pique par dessous avec son rostre. Ces piqûres peuvent entraîner une décoloration et une chute prématurée des feuilles. Si l’infestation est massive, cela peut entraîner le déperissement de l’arbre, mais en général, les nuisances se limitent à un dépôt de miellat, sucré et collant, en dessous de l’arbre, ce que les proproétaires des voitures garées dessous n’apprécient guère.

Le tigre du platane a été soupçonné de favoriser la propagation du Chancre coloré, le champignon responsable de la mort des platanes du Canal du Midi. Le lien avec cette maladie n’a pas pu être démontré, et si c’était le cas, la progression de la maladie aurait dû être plus rapide. L’homme reste le principal responsable de l’apparition de nouveaux foyers.

Le tigre du platane est originaire de l’Est des États-Unis et du Canada. Il a été observé pour la première fois en Europe en 1964 en Italie, et signalé à Antibes en 1975. De là, il s’est répandu dans toute l’Europe centrale et méridionale.

Deux à trois générations se succèdent chaque année. Ce sont les adultes qui hivernent sous l’écorce des arbres ou dans la litière de feuilles mortes. Les œufs sont déposés au début de la saison de croissance de l’arbre, sur la face inférieure des feuilles, le long des nervures. Une femelle peut pondre jusqu’à 350 œufs. Les larves, également blanchâtres, de 3 mm de long, sont grégaires au cours des premiers stades de leur développement, puis se dispersent dans le feuillage de la branche infestée.

Observations par période

J F M A M J J A S O N D 2018 Périodes d'observation - Total: 1
Nombre d'observations - Total en 2018: 1

La grille des périodes d'observation indique par une couleur plus ou moins soutenue le nombre d'observations répertoriées pour la période considérée.

Liste des observations

Tigre du platane (Corythucha ciliata)
2242 - Tigre du platane (Corythucha ciliata)

Le Tigre du platane (1) - Rue de la Querqueille, Saint-Orens-de-Gameville
15.07.2018 - HaleBopp (Biodiv.Sone)

Complements

Source :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tigre...

Photo d’illustration : HaleBopp