[Visiteur] > Accueil > La Flore > Fleurs sauvages > Astéracées (Composées)

Ambroisie à feuilles d’armoise
Ambrosia artemisiifolia
Taxon 82080

24.11.2017 | Agnès PM

 

Le genre Ambrosia regroupe diverses plantes de la famille des Astéracées (ou Composées) dont la plus connue est l’Ambroisie à feuilles d’Armoise (Ambrosia artemisiifolia L.).

C’est une plante herbacée annuelle envahissante de la famille des Astéracées, originaire d’Amérique du Nord. À partir de la fin du XIXe siècle, elle a été introduite en Europe où cette plante est devenue indésirable car invasive et provoquant des allergies graves.

L’ambroisie est une plante rudérale adventice des cultures de printemps pouvant mesurer jusqu’à 2 m de hauteur. Ses feuilles sont d’une couleur vert foncé et elle se distingue par le détail singulier des feuilles. Les feuilles de la plantule sont opposées, et plus précisément décussées, mais les feuilles et rameaux supérieurs sont alternes. Les rameaux sont rougeâtres et le dessous de la feuille est du même vert que le dessus. Les cotylédons à la base sont courts et disparaissent rapidement (avant deux ou trois étages de feuilles). Au stage végétatif elle adopte un port buissonnant large. Lors de la floraison, les fleurs adoptent un port en chandelles également caractéristique, les sujets jeunes pouvant pousser rapidement une tige droite avec une seule chandelle, avec un espace entre les feuilles proche de 10 cm.

Elle s’est largement naturalisée ailleurs, notamment en Europe centrale et méridionale où elle se comporte comme une plante envahissante9. Les premiers plants ont été importés en Europe dans des jardins botaniques vers 1860. La contamination de semences agricoles en provenance du Canada et des États-Unis (trèfle rouge, maïs et tournesol), serait une des sources principales d’introduction de l’ambroisie dans de nouvelles régions, rejoint en zone résidentielle par les mélanges pour oiseaux, spécialement ceux contenant des graines de tournesol 10 . C’est ainsi qu’on la rencontre souvent à la proximité des basses-cours et des poulaillers.

Cette plante n’est pas toxique, mais son pollen est pour les européens très allergisant (cf ci-dessous § allergie)

Cette plante ne supporte pas la concurrence des autres plantes : pour éviter qu’elle pousse, il suffit de semer de l’herbe ou n’importe quelle autre plante couvre-sol et la laisser se développer à une hauteur ou une densité suffisante 16. Les jachères ne sont donc pas infestées dès lors que la végétation indigène s’y développe correctement (hors sol très sec, chantiers, surfaces nues etc), idem pour les prés à faner (observation in situ en face de la parcelle ci-dessous).

Elle affectionne les cultures de printemps, intercultures, bord de routes, friches agricoles et urbaines, berges de rivières.

Observations par période

J F M A M J J A S O N D 2017 Périodes d'observation - Total: 1
Nombre d'observations - Total en 2017: 1

La grille des périodes d'observation indique par une couleur plus ou moins soutenue le nombre d'observations répertoriées pour la période considérée.

Liste des observations

1921 - Vigoureuses et allergisantes !

Ambroisie à feuilles d’armoise (500) - Bas de la route de la Jurge, St Orens de Gameville
09.08.2017 - Pierre Jouffret (Biodiv.Sone)