[Visiteur] > Accueil > La Faune > Arachnides > x- Familles diverses

L’araignée cracheuse
Scytodes thoracica
Taxon 1120

11.11.2017 | hélène

 

Scytodes thoracica est une araignée de la famille des Scytodidae, qui ne compte que deux espèces en France ; la deuxième, S. velutina se cantonne à la région méditerranéenne.

Description

C’est une araignée facile à reconnaître, avec son corps jaunâtre parsemé de mouchetures brun foncé. Les femelles adultes mesurent 4 à 6 mm, rarement 7 voire 8 mm. Les mâles sont plus petits, 3 à 4 mm.

Le céphalothorax a une forme caractéristique, très bombée. Les pattes sont longues et très fines, en particulier les pattes antérieures. Elles sont annelées de noir, et l’un des critères pour séparer les deux cousines françaises est de compter le nombre d’anneaux sur les tibias : 3 pour S. thoracica, 2 pour S. velutina.

Autre particularité de ces espèces, elles ne possèdent que 6 yeux.

Biologie

Au sud de son aire de répartition, l’espèce peut vivre dans la nature, sous des amas de pierres. Mais on la trouve surtout dans les maisons, en particulier dans les pièces humides comme les toilettes ou la salle bain, ou dans les regards des conduites d’évacuation d’eau.

Mais elle n’est pas très dérangeante, elle ne tisse pas de toile et est active seulement la nuit. Sa technique de chasse est particulière : elle se déplace très lentement, ce qui lui permet d’approcher les insectes ou araignées immobiles ; elle vérifie qu’elle est à bonne distance (1 ou 2 cm) avec l’une de ses longues pattes antérieures, puis, d’un mouvement vibré, projette sur sa proie deux jets ondulants de soie collante. La victime est alors engluée sur son support, et l’araignée peut alors la mordre, la tuer avec son venin, avant de la consommer le plus souvent sur place. Cette technique, qui lui vaut son nom d’araignée cracheuse, lui permet d’attraper des proies parfois bien plus grosses qu’elle.

On trouve des adultes des deux sexes tout au long de l’année, mais ils sont plus nombreux au printemps. Lors de la ponte, la femelle ne construit pas de nid, mais porte ses oeufs – souvent une trentaine - sous son corps, dans un cocon lâche formé de fils épars. Le cycle de développement semble assez long, de l’ordre de deux ans.

Observations par période

J F M A M J J A S O N D 2017 Périodes d'observation - Total: 2
Nombre d'observations - Total en 2017: 2

La grille des périodes d'observation indique par une couleur plus ou moins soutenue le nombre d'observations répertoriées pour la période considérée.

Liste des observations

Complements

Sources et liens :

"A la découverte des araignées" de A. Canard et C. Rollard - Ed Dunod

https://www.insecte.org/spip.php?ar...

Photo d’illustration : AquaNat-photo.fr