[Visiteur] > Accueil > La Faune > Insectes > Hémiptères (Punaises, Cigales)

Aquarius paludum
Aquarius paludum
Taxon 237327

05.11.2017 | hélène

 

On appelle parfois “Araignées d’eau”, ces insectes de taille petite ou moyenne, à corps élancé, qui vivent et se déplacent en glissant à la surface des eaux douces, saumâtres ou même marines. Mais avec leurs 6 pattes, ce sont bien des insectes, et plus précisément des punaises, de la famille des Gerridae.

C’est la pilosité dense hydrofuge couvrant les tarses, à l’extrémité de leurs pattes, qui crée une bulle d’air entre l’insecte et l’eau, et lui permet de se maintenir à la surface. Dans la progression sur l’eau, les pattes intermédiaires et postérieures, les plus longues et les plus frêles, font les mêmes mouvements d’une manière simultanée. Par bonds successifs, les Gerrides peuvent ainsi remonter un fort courant.

Les pattes antérieures ne servent pas aux déplacements, mais sont utilisées pour la capture de proies. Car ces punaises se nourrissent d’insectes tombés à l’eau, qu’elles piquent et sucent avec leur rostre.

Les Gerrides se répartissent en plusieurs genres. Deux critères caractérisent le genre Aquarius :

  • les antennes sont formées de quatre segments, dont le premier est sensiblement plus long que les 2e et 3e réunis
  • les côtés de l’abdomen se prolongent à leur extrémité par deux pointes effilées.

Chez l’espèce Aquarius paludum, ces deux pointes sont longues, elles dépassent l’extrémité de l’abdomen.

De couleur sombre dessus, plus claire dessous, l’insecte porte des ailes de longueur variable suivant les individus, indépendamment de leur sexe. Pour certains, elles sont presque aussi longues que l’abdomen et fonctionnelles, pour d’autres elles sont plus courtes et inaptes au vol.

Aquarius paludum adulte mesure de 13 à 16 mm de long, les femelles étant plus grandes que les mâles.

On les rencontre de mars à octobre sur les eaux stagnantes ou à courant lent des lacs, mares, étangs, souvent groupés en colonies.

Les accouplements ont lieu au printemps ou au début de l’été, et les mâles sont souvent portés par les femelles pendant plusieurs jours. La ponte se fait sur les parties émergées des plantes aquatiques, ou sur les mousses des rives.

L’hibernation se fait à terre, à l’état adulte.

Observations par période

J F M A M J J A S O N D 2017 Périodes d'observation - Total: 1
Nombre d'observations - Total en 2017: 1

La grille des périodes d'observation indique par une couleur plus ou moins soutenue le nombre d'observations répertoriées pour la période considérée.

Liste des observations

1839 - Punaise sus-aquatique (Aquarius paludum)

Aquarius paludum (500) - Lac des Chanterelles, St Orens de Gameville
25.06.2017 - HaleBopp (Biodiv.Sone)

Complements

Sources et liens :

"Hétéroptères aquatiques" - R. POISSON - Faune de France n° 61

http://insectes.lecolebuissonniere....