[Visiteur] > Accueil > La Faune > Mollusques

L’Élégante striée
Pomatias elegans
Taxon 62032

20.01.2017 | hélène

 

Description

L’Élégante striée est un escargot très particulier, différent des escargots terrestres ordinaires par plusieurs points.

Sa coquille conique, large et solide, est facilement reconnaissable : sa surface présente une sculpture réticulée formée de spires fines et de lignes transversales donnant un aspect grillagé, notamment sur les derniers tours les plus larges. La coloration est gris-violet à jaunâtre avec des motifs variables formés de taches sombres ou de lignes discontinues en forme de spirales. Elle mesure de 13 à 16 mm de large pour 9 à 11,5 mm de haut, et comporte 4 tours et demi à 5 tours de spires fortement arrondies, enroulées à droite (sens d’enroulement de la plupart des espèces d’escargots). L’ombilic (espace à l’intérieur des spires, visible de dessous) est réduit à une fente. L’ouverture est presque ronde avec une bordure simple, parfois légèrement épaissie à l’intérieur.

Mais c’est surtout le corps de l’animal, de couleur brun clair à gris foncé qui est original :

L’extrémité arrière du pied porte un opercule, plaque calcaire épaisse qui vient fermer hérmétiquement l’ouverture lorsque l’animal rentre dans sa coquille. Cet opercule, qui s’agrandit en même temps que la coquille, porte des stries enroulées en spirale.

De plus, le pied est divisé longitudinalement en deux parties qui se déplacent séparément ce qui accentue la lenteur de ses déplacements ! Les anglosaxons baptisent cet escargot "shuffler snail", le mot "shuffler" désignant une personne qui marche en trainant les pieds. Mais ce n’est pas tout : à l’avant, L’Élégante striée dispose d’un mufle, sorte de trompe sur laquelle elle s’appuie aussi au cours de ses déplacements. Quant aux yeux, au lieu d’être situés à l’extrémité des tentacules comme chez les autres escargots, ils sont placés à la base.

Biologie-éthologie

L’Élégante striée se rencontre partout en France métropolitaine dans des habitats divers, secs ou humides : forêts claires, bosquets, buissons, terrains escarpés. Elle a besoin d’un sol suffisamment meuble pour pouvoir s’y enfouir et se protéger des températures extrêmes, et fortement calcaire.

Mais elle peut être également présente dans des jardins argileux, la construction des bâtiments laissant souvent sur place des résidus calcaires (ciment). Elle ne risque cependant pas de dévorer vos salades : elle se nourrit de feuilles mortes et de bois en décomposition.

Sa reproduction est également atypique : contrairement aux autres escargots qui sont hermaphrodites (un même animal porte les deux sexes), il existe des Élégantes et des Élégants, qui sont un peu plus petits en taille. Ils s’accouplent du printemps à l’automne, puis la femelle pond une soixantaine d’œufs qu’elle enfouit un par un dans le sol en les recouvrant de boue pour les camoufler des prédateurs. Les juvéniles éclosent après 1 à 3 mois et atteignent la maturité au bout de 18 mois. Ils ont une durée de vie de 4 à 5 ans.

Observations par période

J F M A M J J A S O N D 2016 2017 2018 Périodes d'observation - Total: 2
0 1 2 2016 2017 2018 Nombre d'observations - Total 2

La grille des périodes d'observation indique par une couleur plus ou moins soutenue le nombre d'observations répertoriées pour la période considérée.

Liste des observations

Elégnace boueuse
2309 - Elégance boueuse

L’Élégante striée (3) - Rue du Bousquet, Saint-Orens-de-Gameville
21.10.2018 - hélène (Biodiv.Sone)

1397 - Escargots russes

L’Élégante striée (4) - rue du Bousquet, St Orens de Gameville
03.04.2016 - hélène (Biodiv.Sone)