[Visiteur] > Accueil > La Faune > Insectes > Coléoptères

Le Clytre des saules
Clytra laeviuscula
Taxon 241278

07.12.2015 | hélène

 

Ce coléoptère arbore des élytres rouges brillantes ornés de quatre taches noires, deux petites rondes à l’avant et deux allongées transversalement à l’arrière. Son thorax noir est également lisse et brillant.

Ce n’est pas une coccinelle, sa forme est plus allongée (longueur 6 à 10mm, largeur 4mm), et ses tarses (dernière partie des pattes après le fémur et le tibia) comportent 4 articles visibles, contre 3 pour les coccinelles.

Le Clytre des saules se rencontre entre mai et août. Les adultes se nourrissent essentiellement de feuilles de saules.

La femelle pond ses œufs à proximité d’une fourmilière. Pour des raisons incomplètement élucidées, les fourmis les emportent à l’intérieur de la fourmilière où les larves se développent pendant deux ans environ, se nourrissant des restes laissés par les fourmis, et peut-être de leurs œufs et larves. Les larves se protègent des fourmis en se construisant un fourreau fait avec leurs propres excréments !

Il existe deux espèces proches :

Clytra quadripunctata possède également 4 taches sur ses élytres mais les taches postérieures sont plus petites et plus arrondies. Son thorax est noir, mais d’aspect mat et ponctué alors que celui de Clytra laeviuscula est lisse et brillant.

Clytra espanoli est indiscernable de Clytra laeviuscula sans une loupe. Encore mal connue, elle semble se cantonner aux régions méditerranéennes.

Observations par période

J F M A M J J A S O N D 2015 Périodes d'observation - Total: 1
Nombre d'observations - Total en 2015: 1

La grille des périodes d'observation indique par une couleur plus ou moins soutenue le nombre d'observations répertoriées pour la période considérée.

Liste des observations

513 - fausse coccinelle

Le Clytre des saules (1) - rue du Collège, Saint-Orens-de-Gameville, St Orens de Gameville
02.06.2015 - hélène (Biodiv.Sone)